Pages

Bienvenue sur mon blog professionnel !

Celui-ci est dédié à ce que j'appelle l'Art et la Science du Leadership. La Science du Leadership, ce sont les travaux de recherche menés depuis près d'un siècle sur les leaders et le leadership. C'est le Leadership saisi par la raison logique et la méthode scientifique. L'Art du Leadership, c'est la perception et la pratique du leadership au quotidien, celles de ceux qui agissent en leader ou s'engagent à leurs côtés. C'est le leadership saisi par la raison sensible, l'expérience et l'émotion. L'un ne va pas sans l'autre, chacun nourrit notre réflexion et notre pratique du leadership. Vous trouverez ici mes projets, productions, collaborations, réflexions et recommandations sur l'art et la science du Leadership et les équipes dirigeantes.

mercredi 31 juillet 2013

Mon livre sur le leadership vient de paraître !

Dans cet ouvrage paru en juillet dernier je présente une synthèse de mes recherche, enseignements et interventions sur le thème du leadership stratégique, i.e. le leadership dans le contexte particulier de la direction d'entreprise


Le pari que je me suis fixé: parler à la fois aux académiques en présentant une synthèse des dernières théories et résultats scientifiques sur ce thème, et aux managers en proposant des cas, des exercices et des recommandations pour renforcer leur pouvoir, cultiver leur légitimité et développer leur leadership personnel

C'est pourquoi le livre est sous titré: l'art et la science de le direction d'entreprise



Voici quelques extraits de l'introduction....

Apple survivra-t-elle à la mort de Steve Jobs, son fondateur visionnaire ? Le grand public connaîtrait-il Oracle sans la personnalité à la fois charismatique et narcissique de Larry Ellison ? Quels seraient aujourd’hui le métier et l’envergure de la Compagnie générale des eaux si elle n’avait pas croisé l’ambition démesurée d’un Jean-Marie Messier ? Enron, Lehman Brothers, Bear Stearns auraient-elles échappé à la faillite sans l’hubris de leurs dirigeants ? The Body Shop et la FNAC ont-elles perdu leurs âmes le jour où Anita Roddick et André Essel, ces deux entrepreneurs charismatiques et militants, décidèrent de vendre l’entreprise ?

Le leadership du dirigeant et la réussite de l’entreprise

Diriger une entreprise, à l’évidence, n’est pas qu’une affaire de stratégie, d’organisation, de flux, de ratios, de processus ou encore de règles et de codes. C’est aussi et surtout une activité proprement humaine. Elle se nourrit de la personnalité, des représentations et des comportements de ceux qui lui donnent vie et la font avancer, au premier rang desquels ceux que nous désignons sous le terme « dirigeants d’entreprise  ». Nous le savons bien, nous qui sommes si prompts à extrapoler sur la personnalité de ceux qui nous dirigent. Mais au prix de combien de simplifications et de jugements à l’emporte-pièce, souvent très éloignés de ce que vivent effectivement les dirigeants d’entreprise ou de ce que mesurent précisément les chercheurs en management ou en psychologie qui les étudient ? Il faut bien l’avouer, nos connaissances et nos analyses ne sont pas toujours à la hauteur de notre fascination et de l’importance du « facteur dirigeant » dans le devenir de l’entreprise…
Dans cet ouvrage, vous appréhenderez ce que laissent habituellement de côté les contributions académiques sur la stratégie ou la gouvernance d’entreprise, à savoir l’exploration scientifique et pratique des comportements observables au sommet de l’entreprise. Nous nous focaliserons en particulier sur les comportements d’influence, c’est-à-dire de leadership de la figure principale du pouvoir dans l’entreprise : le dirigeant. Vous trouverez ici une contribution sérieuse et originale sur le leadership personnel, le pouvoir et la légitimité des dirigeants d’entreprise français. Cette contribution, nourrie de travaux de recherche récents et de cas pratiques, ira parfois à rebours du sens commun et du récit médiatique habituels, mais elle vous permettra de mieux comprendre et de vivre les dimensions humaine et politique de la direction d’entreprise et au-delà, de la condition de dirigeant.
Quelques précisions terminologiques s’imposent, avant de poursuivre : par leadership personnel nous entendrons ici la capacité d’un individu (le leader) à influencer un groupe d’individus afin d’atteindre un objectif ou un but commun. Dans ce cas précis, l’individu est le dirigeant, et le groupe d’individus l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise. Du point de vue du dirigeant, le leadership est à la fois l’un des rôles qu’il doit jouer dans le cadre de sa fonction (il est celui qui incarne l’autorité et influence les parties prenantes externes et internes pour permettre à l’entreprise de réussir) et une qualité ou une capacité dont il doit faire montre dans d’autres rôles clés où la dimension interpersonnelle prévaut (décider, engager la transformation, résoudre les crises et les conflits, etc.). Cette qualité ou capacité dépend de la personnalité du dirigeant et s’exprime à travers ses comportements et décisions quotidiens. Mais, elle dépend également des ressources dont il dispose pour agir et qui conditionnent l’exercice et le développement du leadership. Par pouvoir, nous désignerons l’ensemble des ressources matérielles et symboliques dont dispose un individu pour agir au quotidien. Dans cette perspective, le pouvoir apparaît comme une ressource stratégique pour l’exercice du leadership : nécessaire au plus haut niveau, elle n’est cependant pas suffisante pour entraîner effectivement l’adhésion et la confiance des parties prenantes, en particulier si la nature et l’exercice du pouvoir ne sont pas reconnus comme légitimes. Par légitimité, nous désignerons ici la reconnaissance par les parties prenantes du droit du dirigeant à gouverner l’entreprise. Cette reconnaissance est morale dans la mesure où elle dépend de la validation par chaque partie prenante de l’exemplarité du dirigeant au regard du référentiel de normes et de valeurs que ceux-ci associent à la direction d’entreprise et ses figures majeures.
Les problématiques du leadership, du pouvoir et de la légitimité du dirigeant constituent ainsi le cœur du leadership stratégique. Un pouvoir suffisant et reconnu comme légitime est une condition nécessaire à l’exercice du leadership personnel : sans pouvoir d’action, sans légitimité, le dirigeant ne pourra pas exprimer son leadership efficacement.

Le leadership stratégique

Le leadership personnel se déploie à tous les niveaux de l’entreprise, mais, dans cet ouvrage, je vous propose de découvrir celui-ci dans un contexte particulier, celui de la direction d’entreprise. Dans les pages qui suivent, nous parlerons ainsi de leadership stratégique pour désigner l’ensemble des connaissances et des pratiques relatives à l’exercice du leadership à un niveau stratégique de l’entreprise (comités de direction). Le leadership stratégique est abordé ici à la fois comme un champ de recherches scientifiques (visant la compréhension des caractéristiques des dirigeants d’entreprise et leurs effets sur la réussite de l’entreprise) et un aspect de la pratique managériale (l’exercice au quotidien du leadership par les dirigeants d’entreprise). Ces connaissances et ces pratiques en matière de leadership stratégique intéresseront dès lors aussi bien les académiques et les étudiants souhaitant approfondir leur connaissance du management stratégique et de la direction d’entreprise que les dirigeants d’entreprise eux-mêmes et ceux qui les conseillent ou les forment au leadership et à l’exercice du pouvoir.

L’art et la science du leadership stratégique

Au fil des pages, nous garderons à l’esprit ces deux dimensions en explorant ce que nous appellerons l’art et la science du leadership stratégique. La science du leadership stratégique désigne la compréhension intellectuelle du leadership, un exercice de réflexion et de conceptualisation nourri par les travaux scientifiques issus de la recherche en sciences de gestion et en psychologie sociale. Ces travaux étudient rigoureusement, et depuis près de 100 ans, l’exercice du pouvoir de direction dans les organisations. L’art du leadership stratégique, désigne, quant à lui, la pratique managériale du leadership à un échelon stratégique de l’entreprise, un exercice parfois virtuose de compétence et d’expérience, nourri de l’exemple de ceux et celles qui ont eux-mêmes dirigé et qui nous inspirent au quotidien.
Cet ouvrage se propose ainsi d’explorer et de faire dialoguer l’art et la science du leadership stratégique au fil d’un cheminement en trois temps : un premier temps est consacré à l’analyse des conditions objectives du leadership stratégique (bâtir son pouvoir pour diriger efficacement), un deuxième temps à celui de ses conditions morales (cultiver sa légitimité pour diriger avec exemplarité) et un troisième temps à la compréhension de l’exercice et du développement du leadership personnel du dirigeant (développer son leadership pour diriger en personne). Ces trois parties explorent successivement trois problématiques : celle du pouvoir, celle de la légitimité et celle du leadership. Elles sont composées chacune de deux chapitres : « la science de… » qui propose un état de la science à travers la définition des concepts, une sélection de modèles théoriques utiles, des résultats empiriques récents et l’approfondissement d’une notion clé, et « l’art de… », qui offre une exploration de la pratique managériale à travers des études de cas, des discussions, des exercices d’autoévaluation et des recommandations pratiques.
Les concepts, les théories et les pratiques proposés dans cet ouvrage sont principalement issus de deux champs de recherche contemporains : le management stratégique, inhérent aux sciences de gestion, et les leadership studies, issus de la psychologie sociale et des sciences politiques. S’y ajoutent des références empruntées à la psychologie positive, ce nouveau courant de la psychologie scientifique.
Ajoutons que cet ouvrage fait le choix de mettre en avant des cas et des résultats de recherches portant sur des acteurs et des contextes français et européens, ce qui résulte d’un constat : l’absence de données sur le contexte français dans un champ de connaissances et de pratiques où la majorité des idées et des exemples sont nord-américains. Or, ceux-ci ne sont pas toujours comparables et encore moins transférables à l’entreprise française ou européenne, loin de là. Il s’agissait donc d’apporter un peu de diversité à des ouvrages de management sur le leadership.

L’exercice du leadership stratégique

Le cheminement que nous vous proposons ici ne pose pas ses pas uniquement dans ceux de la science, mais également dans ceux des humanités et s’inscrit dans une tradition philosophique particulière.
En faisant la distinction entre l’art et la science du leadership, nous renvoyons l’écho d’une autre distinction, dans le champ de la philosophie cette fois et que rappelle Pierre Hadot, grand spécialiste de la philosophie antique. Selon lui, pour comprendre ce que nous désignons par philosophie, il faut distinguer le discours sur la philosophie de la philosophie comme manière de vivre : « Le discours sur la philosophie n’est pas la philosophie. […] Les théories de la philosophie sont au service de la vie philosophique. […] La philosophie antique propose à l’homme un art de vivre, au contraire la philosophie moderne se présente avant tout comme la construction d’un langage technique réservé à des spécialistes » (Hadot, 2002 : 293-295). À notre modeste mesure, nous reprendrons cette distinction, appliquée à la direction d’entreprise en tentant autant que possible de faire dialoguer le discours scientifique sur leadership stratégique avec l’art de vivre le leadership. Ce dialogue est fondamental dans la construction du leadership : l’action managériale ne peut se passer d’un questionnement intellectuel et d’un effort réflexif sur elle-même. Inversement, une connaissance théorique déconnectée de la pratique, dans ce qu’elle a de bon et d’efficace, mais aussi de beau et d’inspiré, serait vaine dans une science appliquée comme le sont supposément les sciences de gestion.
Ce n’est pas là le seul emprunt que nous ferons à Pierre Hadot et à la philosophie antique, notamment stoïcienne…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues

S'inscrire